Votre entreprise a-t-elle besoin d’un serveur ?

serveur d'entreprise ibm hp dellCombien d’employés votre entreprise embauche-t-elle ? Plus de 5 ? Alors, oui votre entreprise doit travailler avec un serveur. Oui, un projet d’installation d’un serveur en entreprise n’est pas une mince affaire et l’investissement peut être important, mais le jeu en vaut le chandelle !

Les coûts d’une installation d’un serveur peut varier de 10K à 25K€ (basé sur un serveur HP ProLiant 350P, une CAL 25 users de MS Serveur 2008 soit 4000€ + 4000€ approxi.), comprenant l’achat d’un serveur, des licences, du câblage et des switch/routeur. Si vous avez la chance d’avoir un pôle IT au sein de votre entreprise, vos collaborateurs informaticiens pourront réaliser l’installation eux-mêmes. Il ne s’agit finalement que d’installer un gros pc relié par un switch à toutes vos machines… et de connaître un minimum Windows Server ou Suse Linux.

Les entreprises qui n’investissent pas dans une infrastructure réseau et continuent à travailler sur leurs « vieux » réseau en HUB (c’est à dire chaque pc est connecté ensemble – le « openshare » de Windows par exemple) doivent faire face  à une multitude de problèmes à gérer et ce sur chaque poste utilisateur, tels que :
> gérer les antivirus,
> gérer la messagerie et les problèmes de configuration, spam / virus,
> gérer le bon fonctionnement des mises à jours,
> le cas échéant régler les nouveaux problèmes générés éventuellement par les mises à jour,
> gérer les sauvegardes par utilisateurs,
> prendre le risque qu’un PC soit infecté par un programme installé par un collaborateur,
> la gestion de la connexion internet

L’ensemble des ces travaux qui représentent une somme de travail récurant et important peut être réduit en les mutualisant.

De quoi s’agit-il ? Quels sont les bénéfices ? Un serveur n’est pas très différent d’un gros PC, il s’agit quand même d’avoir de meilleurs performances et de stabilités. Et en effet, la mutualisation de la maintenance sur l’ensemble des postes et imprimantes permet un gain de temps, de coût et de productivité !

Les besoins d’un serveur  :

403781-001 power supply Pour le hardware

> une machine serveur de type HP Proliant,  IBM Power Express, Dell Power Edge,
> un ou plusieurs processeurs multicœur, souvent du INTEL XEON
> des disques durs   permettant de les « changer à chaud » (hotplug) en cas de soucis : généralement des disques SAS à la marque du serveur sont préconisés, du SAS, 300Go en 10K font bien l’affaire, réference de disque : 507284-001
> des power supply hotplugable : plusieurs alimentations redondantes 1KW AC 90 – 264 V (à la marque) sont préconisé en cas  de crash de l’une d’elle, les autres prennent les relai  : référence de power AC : 403781-001,
> des disques durs monté en RAID permettant aucune interruption et aucune perte de données même en cas de problème sur un disque : carte contrôleur Smart Array Raid : P721m (660090-001),
> une infrastructure qui autorise d’upgradre les performances adapté selon vos besoins,
> le serveur sera stocké dans une baie fermée à clés ! Exemple d’armoire APC NetShelter SX24U pour un poids de 27kg !

459317-001

Pour le soft :
un logiciel de gestion de serveur : Linux, Oracle, Windows?… Suse, Red hat, Solaris, Windows Server sont tous dédiés à la gestion d’un réseau centralisé. Ils intègrent tous les services indispensables  suivant :

> sécurité du réseau, Firewall et antivirus et antispam : tout ce qui rentre est sort est supervisé,
> gestion des utilisateurs et groupes utilisateurs avec leurs droits respectifs : un commercial n’aura pas accès aux documents de la compta par exemple,
> gestion globale des backups et des mises à jours des postes (dans la mesure ou l’on parle de poste avec un OS installé, aussi appelé « client lourd »)
> gestion de la bande passant internet et répartition de charge entre utilisateurs et software.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *